L’Homme Gribouillé

S’il nous a séduit dès ses premières BD ( Les pilules bleues, Lupus…), Frederik Peeters confirme à chaque album tout le bien que l’on pense de lui. L’Homme Gribouillé, sur un scénario de Serge Lehman, ne fait pas exception. Mise en scène cinématographique maîtrisée, découpage dynamique, scénario dense et plein de rebondissement. L’omniprésence de la pluie dans les premières pages n’est pas sans rappeler l’ouverture du classique un « Pacte avec Dieu » du grand maître Will Eisner, qui donne d’emblée le ton d’un récit étrange et inquiétant. Développé sur 300 pages, vous ne verrez pas le temps passer à la lecture de ce premier coup de coeur de l’année 2018.