Alexandrin, l’art de faire des vers à Pied

Alexandrin vagabonde aux quatre vents en vendant aux gens ses propres rimes et traits d’esprit. Il rencontre en route un jeune fugueur, Kévin. Alexandrin décide de faire de Kévin son disciple. On adore Pascal Rabaté en dessinateur, il est tout aussi merveilleux en scénariste. Le gros défi de l’album a été d’écrire tous les dialogues en alexandrins. Si l’on peut reprocher une légère inégalité du verbe par moment, le défi est brillamment relevé par l’auteur, et le dessin de Kokor colle parfaitement au ton du récit. Une belle réussite.